Cher Monsieur Deleuze, que pensez-vous des nouveaux programmes de l'agrégation ?