Extraits d'un manuel d'histoire de la philosophie européenne chinois paru en 1972, qui se trouve retranscrit dans Ombres Chinoises de Simon Leys, à titre de "très expressive illustration de la vie intellectuelle chinoise après la "révolution culturelle" ". Le (court) chapitre dans lequel ces passages sont cités est digne d'intérêt, de même que le reste de l'ouvrage. Je le reproduis essentiellement pour sa valeur de distraction.

 

"Nietzsche continua et développa le volontarisme ésotérique de Schopenhauer. Il est l'annonciateur du fascisme. Il se fit publiquement le défenseur des entreprises d'oppression cruelle et d'agression menées par la classe réactionnaire bourgeoise.  La philosophie de Nietzsche reflète cette période où la classe réactionnaire bourgeoise, s'étant développée jusqu'au point de pouvoir se débarrasser de ses apparences démocratiques, adopta ouvertement une politique de dictature violente ; elle s'est formée dans la dernière partie du XiXe siècle  au moment où le capitalisme était en train de se métamorphoser en impérialisme [...] En bref, la philosophie de Nietzsche est une philosophie de brigands à la disposition de la classe bourgeoise réactionnaire,  pour s'opposer ouvertement et sans vergogne au peuple et à la démocratie. En fait cette philosophie prêche le retour à la barbarie ; elle exprime la nature bestiale de la classe réactionnaire bourgeoise. Et d'ailleurs Nietzsche lui-même était complètement fou. Dans la philosophie de Nietzsche, il y a parfait mariage entre la pensée abjecte et impudente de la classe bourgeoise réactionnaire, et la folie du philosophe lui-même.

... Bergson est un philosophe réactionnaire français de la fin du XiXe siècle et du début du Xxe siècle [...]. Il a clairement illustré  la façon particulière dont, à l'époque impérialiste,  la classe réactionnaire bourgeoise s'oppose à la science [...] la philosophie de Bergson est l'expression d'un spasme aveugle de la classe réactionnaire bourgeoise qui, à l'époque impérialiste, se débat dans son agonie. Dans les oeuvres de la dernière partie de sa carrière,  Bergson s'est fait de plus en plus ouvertement encore le défenseur du fascisme. Il estime que l'invasion d'un autre pays est simplement une "pulsion vitale", que c'est une expression nécessaire de la vie des sociétés, et qu'il s'agit d'un phénomène "naturel" et "normal". Ce qui montre très clairement que la philosophie de Bergson est une théorie impérialiste et fasciste.

... L'existentialisme est une école philosophique réactionnaire bourgeoise, très répandue actuellement dans le monde capitaliste [...]. Durant et après la Deuxième Guerre Mondiale, les écrivains français Marcel et Sartre ont diffusé l'existentialisme au moyen de leurs oeuvres littéraires, et ainsi l'existentitalisme a été mis à la mode en France pendant un certain temps [...]. L'impérialisme est un capitalisme agonisant et pourrissant. A l'époque impérialiste, la classe bourgeoise monopoliste se sentant condamnée à mort, d'une part se débat dans son agonie en se lançant dans des aventures expansionnistes et en cherchant à anesthésier la volonté de lutte révolutionnaire du peuple, d'autre part elle se trouv een proie à l'angoisse, au pessimisme et au désespoir et se sent impuissante. L'existentialisme est une expression de la décadence corrompue et du pessimisme désespéré de la classe bourgeoise monopoliste à l'époque impérialiste ; c'est la philosophie morte de l'impérialisme capitaliste, c'est la philosophie dont la classe bourgeoise monopoliste se sert pour paralyser  la volonté de lutte révolutionnaire du peuple [...]. Les existentialistes, même si certains sont athées en apparence, relient en fait leur philosophie à la religion [...]. La plupart des existentialistes dans les problèmes politiques concrets, ont adopté ouvertement des positions réactionnaires. Ils se font les défenseurs de la politique de la classe bourgeoise monopoliste des USA, l'aidant à répandre la pensée réactionnaire de l'idéal universaliste..."