30 juillet 2011

L'essence du travail

Je poste ici un retour sur les réflexions présentées ici, et résumées dans le présent texte sous forme ramassée et un peu plus explicite. En espérant que cela puisse intéresser quelques visiteurs. Je recommande chaudement la vision d'Attention danger travail, en passant.   Sur la question du statut du travail.   Il y a en gros trois manières d’appréhender l’essence du travail à l’heure actuelle - comme moyen de subsistance biologique et sociale - comme moyen de dégager un temps échappant au travail - comme moyen de... [Lire la suite]
Posté par V for Verwirrung à 20:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

08 juillet 2011

Commentaires sur le programme de l'agrégation

Comme je l'avais fait lors de ma dernière tentative, voici une petite présentation de la liste qui va dominer mon esprit pendant les mois à venir. Ce qu'il faut garder en tête, principalement, est qu'il y a un grand écart entre la réaction spontanée, épidermique, à la lecture des noms, et l'appréciation que l'on a après avoir passé un peu de temps en leur compagnie. Il n'est pas à douter que j'aurai encore changé d'avis à la fin de l'année, c'est le jeu. Alors, récapitulons :  - L'animal :  thème qui m'enthousiasma de prime... [Lire la suite]
25 mai 2009

G.E. Moore, l'idéalisme et les sophismes de la synthèse

À force, on va croire que je fais exprès de tape sur Hegel de manière délibérée. Ce qui est parfaitement faux ; je trouve simplement cet extrait très amusant, et assez intéressant dans son côté démystificateur. Encore un article qui n'intéressera que les philosophes ; promis, je repars ensuite sur des sujets d'ordre un peu plus général. D'ailleurs, en avant-goût, voici un article un peu embrouillé mais très riche sur l'âge moderne des comics " Mais je sais bien qu'il y a beaucoup d'Idéalistes qui repousseraient comme... [Lire la suite]
Posté par V for Verwirrung à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
15 mai 2009

Rions un peu avec Hegel

"La différence qu'il y a entre l'homme et la femme est celle qu'il y a entre l'animal et la plante. L'animal correspond davantage au tempérament masculin, la plante davantage à celui de la femme. Car la plante a davantage un tempérament paisible, dont le principe est l'unité indéterminée de la sensibilité. Si les femmes sont à la tête du gouvernement, l'État est en danger, car elles n'agissent pas selon les exigences de l'universalité, mais au gré des inclinations et des opinions contingentes. La formation de la femme se fait, on... [Lire la suite]
Posté par V for Verwirrung à 17:50 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,